Chaque trimestre, mind analyse les résultats du géant de la tech pour mesurer ses relais de croissance et détecter de nouvelles positions stratégiques. Coup d’oeil sur les chiffres du premier trimestre 2023.

Le 27 avril 2023, Amazon a publié ses résultats du premier trimestre, montrant un e-commerce au ralenti mais une croissance dynamique de la publicité. Son chiffre d’affaires a atteint 127,4 milliards $, contre 116,4 milliards au T1 2022, soit une croissance de 11 % à taux constants.

La rentabilité de la société s’est améliorée. Au T1 2023, la marge opérationnelle d’Amazon s’élevait à 3,7 %, contre 3,1 % un an plus tôt. En revanche, en net, sa rentabilité a bondi passant d’une perte nette de 3,8 milliards de dollars au premier trimestre 2022 à 3,2 milliards $ de bénéfices au premier trimestre 2023.

Globalement, l’activité e-commerce d’Amazon est en perte de vitesse (-0,1 % sur un an) tandis que son service cloud AWS enregistre sa plus faible croissance depuis 2015. Pour améliorer sa rentabilité, le géant de la tech a présenté une série d’outils basés sur l’IA destinés aux entreprises.

La branche américaine tire la rentabilité

Le premier trimestre ne fait pas exception, c’est la branche américaine d’Amazon qui est source de rentabilité pour la société : les revenus aux USA ont crû de 11 % contre 9 % à taux constants pour l’international. De plus, le résultat d’exploitation du segment international enregistre une perte de US$ 1,2 milliard contre un gain de US$ 0,9 milliards pour l’Amérique du Nord.

Pour soutenir sa rentabilité, Amazon continue de réduire les coûts : fin mars, la société comptait 10 % d’employés en moins par rapport à la même période l’an passé. En mars, elle a également suspendu la construction d’un grand projet immobilier d’entreprise près de Washington, DC, connu sous le nom de HQ2, avant d’annoncer le 26 avril qu’elle réduisait progressivement sa division Halo axée sur la santé. La fin officielle de Halo sera effective le 31 juin prochain.

Retrouvez notre analyse approfondie et en data sur les résultats d’Amazon, dont le coeur d’activité s’essouffle.