Comment iBanFirst sensibilise ses clients à la cybersécurité

Spécialiste des paiements internationaux pour les entreprises, iBanFirst a développé ses propres outils de lutte contre la fraude. La société propose également à ses clients des sessions de sensibilisation à la cybercriminalité. Un service qui prend une importance particulière à l’heure de la crise du coronavirus. 

Par . Publié le 27 mai 2020 à 14h02 - Mis à jour le 27 mai 2020 à 14h02

Lorsqu’ils sont victimes de victimes de fraude ou de cyberattaques, les clients professionnels peuvent se tourner vers les acteurs du secteur financier pour obtenir de l’aide. Rien d’invraisemblable à cela : d’une part,  la fraude est courante (7 entreprises sur 10 touchées en 2019 selon Euler Hermès, avec 29% des victimes visées par plus de 5 tentatives de fraude différentes) et peut avoir un impact financier élevé (plus de 10 000 euros pour une attaque réussie sur trois). D’autre part, la sensibilité des informations traitées par le système financier associée aux règles de conformité auxquels il est soumis lui donnent une certaine expertise en matière de sécurité. 

Chez iBanFirst depuis six ans, …

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Oppens

Société Générale lance Oppens, un “coach sécurité” pour les TPE/ETI

Entretien

Stéphane Desplanques (WaSaCa) : “En matière de protection des données, mêmes les digital natives se révèlent naïfs”

Entretien

Dagobert Levy (Tanium) : “La crise implique d’inventer de nouvelles manières de gérer les infrastructures numériques”

Plus de 7 entreprises sur 10 ont subi une tentative de fraude en 2019