TEST 15 JOURS

Comment Klesia a confié à Cegedim la gestion de son portefeuille

Klesia fait appel à Cegedim depuis 2016 pour plusieurs chantiers : la convergence de ses systèmes d’information vers une solution unique à disposition de ses gestionnaires, l’externalisation de la gestion d’une partie de son portefeuille et la coconstruction d’un outil de gestion des contrats collectifs santé et prévoyance. Ils reviennent pour mind Health sur le déploiement de ce vaste projet. 

Par . Publié le 22 novembre 2019 à 11h43 - Mis à jour le 22 novembre 2019 à 11h43

Klesia est issu d’une fusion, en 2012, de trois structures distinctes : Mornay, D&O et la Fédération mutualiste parisienne (FMP). Trois structures qui avaient chacune leur propre système d’information (SI). La réflexion du groupe de protection sociale sur l’architecture de ses SI a débuté en 2016. Son directeur des SI et des grands projets Jérôme Sennelier en retrace la genèse : “jusqu’en 2016, notre stratégie était très centrée en termes d’urbanisation : l’outil de gestion back office était au centre de notre système. Nous souhaitions évoluer vers un autre modèle : autour du système de gestion back office, évolueraient des systèmes périphériques que sont le front office pour ce qui est de l’interlocution client, l’internet et autres modèles, et, en back, en dessous, les systèmes de type éditique, comptabilité, décisionnel, etc.” Il ajoute : “Klesia a cette particularité de travailler avec beaucoup de partenaires apporteurs d’affaires, délégataires, qui vont gérer tout ou partie des portefeuilles que nous assurons. Nous avons alors fait le constat que nous devions récupérer les données de ces délégataires et apporteurs et les intégrer dans nos SI.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind