TEST 15 JOURS

Paris-Saclay Cancer Cluster, l’ambition d’un Kendall Square français

Lancé par Gustave Roussy, l'Inserm, l'Institut polytechnique de Paris, l'Université Paris-Saclay et Sanofi, le Paris-Saclay Cancer Cluster (PSCC) a pour objectif de devenir un oncocluster de dimension internationale. Éric Vivier, son président, et Benjamin Garel, son directeur général, nous présentent la feuille de route de ce nouveau lieu dédié au cancer.

Par Coralie Baumard. Publié le 31 janvier 2023 à 23h47 - Mis à jour le 31 janvier 2023 à 16h20
Paris-Saclay Cancer Cluster

En décembre 2022, le PSCC a été le premier lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) Biocluster. Quel est le montant actuel de votre dotation ?

Éric Vivier, président de l’association Paris-Saclay Cancer Cluster

Éric Vivier : La copie n’est pas totalement finalisée, l’État a annoncé que nous étions à ce stade le seul lauréat de l’AMI avec un montant compris entre 80 et 100 millions d’euros.  Nous serons le seul biocluster dédié au cancer en France. Nous sommes entrés en discussion avec les services de l’État, afin d’expliciter nos besoins. Pour réussir, nous avons besoin d’un investissement fort, à la hauteur des enjeux. La barre haute des 100 millions initialement prévus dans l’AMI est clé pour réussir l’amorçage d’un projet de cette ampleur. En effet, notre exemple et source d’inspiration est Kendall Square, massivement soutenu par l’État du Massachusetts. À la fin des années 1970, Kendall Square, une friche industrielle de 6 km², encadrée au Sud par l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) et au Nord par Harvard, va devenir la Mecque de la biotech. Vont s’y construire 2 millions de m² de bureaux et de laboratoires pour accueillir des projets académiques débutants, des entreprises et des Big Pharma et devenir le cœur du réacteur de la pharma mondiale. Dans les années 1990, l’investissement pour ce projet a été près de dix fois supérieur à 100 millions, nous avons donc les arguments pour plaider notre cause auprès des services de l’État. Notre deuxième source de revenus vient aujourd’hui de Sanofi,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Le projet de plateforme européenne “d’imagerie contre le cancer” est lancé

Paris Saclay Cancer Cluster est le premier lauréat de l'AMI Biocluster

Dossier gratuit

TENDANCES 2023 : Tensions sur la bioproduction