TEST 15 JOURS

Comment Better World utilise l’IA pour améliorer l’expérience patient au sein du groupe Elsan

Elsan, l'un des principaux groupes privés de santé en France, a présenté le 4 avril la 5e édition de son Live Innolab, qui met en avant les usages de la data et de l'intelligence artificielle (IA) au sein des établissements de santé. L’occasion de revenir avec Daniel Ritter, président et cofondateur de la société Better World et le Dr Myriam Combes, directrice de la stratégie et des relations médicales d'Elsan, sur la manière dont le traitement automatique du langage naturel s’est mis au service de l'expérience patient.

Par Romain Bonfillon. Publié le 04 avril 2023 à 10h29 - Mis à jour le 11 avril 2023 à 15h42

La genèse

Si la majeure partie de l’activité de Better World se concentre aujourd’hui dans la santé (plus de 60 %), c’est dans le secteur de l’automobile, que la société française a construit sa solution. Nous sommes partis d’un constat, explique Daniel Ritter, président et cofondateur de la société : “tous les jours, un grand nombre de personnes prennent leur voiture et font face à un certain nombre “d’irritants” : la portière qui grince, le téléphone portable que l’on ne peut pas accrocher à côté du tableau de bord. D’un autre côté, des ingénieurs dans les centres de recherche des grands constructeurs n’ont aucune idée de ces besoins des clients, car ces deux populations ne se parlent pas. Ces constructeurs automobiles font appel à des focus groupes d’une petite dizaine de personnes, mais cela n’est en rien représentatif de l’avis de millions d’utilisateurs”, fait observer Daniel Ritter. 

Daniel Ritter, président et cofondateur de Better World

Dès lors, nous sommes en 2017, Better World va avoir l’idée de capturer tous les feedbacks des clients sur leur voiture, au travers des millions de témoignages qui circulent sur internet, notamment sur les forums spécialisés. “Sur la seule marque Renault, précise Daniel Ritter, cela représente plus de 5 millions de discussions. Les constructeurs automobiles ont eu ensuite envie de connaître quelle était l’expérience client au sein de leurs différentes concessions. Puis, en 2019, des acteurs de la santé nous ont dit que ce que nous faisions pouvait être transposé à l’expérience patient”.…

Toutes les ressources liées à cet article
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Incepto devient partenaire du groupe ELSAN

Données

Le nouvel enjeu des données de vie réelle

Dossier

IA générative : ChatGPT a-t-il un avenir dans la santé?