TEST 15 JOURS

Le PSCC veut accélérer la structuration des données de vie réelle des hôpitaux

Le Paris-Saclay Cancer Cluster (PSCC), le biocluster dédié à l’oncologie, a présenté lors d’une conférence de presse, le 24 janvier, ses premières réalisations et ses ambitions pour 2024. Le PSCC a notamment entamé un projet axé sur les données de vie réelle. Benjamin Garel, son directeur général, en a détaillé les contours à mind Health.

Par Coralie Baumard. Publié le 06 février 2024 à 23h30 - Mis à jour le 06 février 2024 à 17h39
Benjamin Garel, directeur général du Paris-Saclay Cancer Cluster

Les données de vie réelle constituent une piste pour accélérer le développement de traitements innovants. Générées lors des soins réalisés en routine, ces données ne sont pas collectées dans le cadre d’essais cliniques mais via des entrepôts de données de santé (EDS), des registres ou des cohortes de recherche. Le Paris-Saclay Cancer Cluster (PSCC) a lancé un projet visant à structurer les données de vie réelle stockées dans les EDS des hôpitaux pour pouvoir exploiter pleinement leur potentiel.

 “Aujourd’hui, personne ne dispose de données sur la recherche de nouvelles cibles thérapeutiques. Par exemple, certaines personnes peuvent devenir résistantes à un traitement, en étudiant les analyses génétiques des tumeurs cellulaires de ces personnes, il serait possible de trouver la mutation commune qui leur a permis de résister.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Paris-Saclay Cancer Cluster

Paris-Saclay Cancer Cluster, l’ambition d’un Kendall Square français

Le PSCC réunit les acteurs de l’oncologie au sein de PSCC Connect

Le PSCC a sélectionné ses 7 premiers projets