TEST 15 JOURS

Pascale Sauvage (ASIP Santé) : “Garantir la qualité et la pérennité des modèles que nous mettons en place.“

L’Agence française de la santé numérique (Asip Santé) a signé en 2016 avec le ministère des Solidarités et de la Santé un contrat d’objectifs et de performances pour la période 2016-2018. A mi-parcours, sa directrice de la stratégie revient sur les chantiers engagés.

Par Aurélie Dureuil. Publié le 12 décembre 2017 à 17h06 - Mis à jour le 12 décembre 2017 à 17h06

Pouvez-vous présenter l’Asip Santé ?

L’Agence française de la santé numérique compte plus de 130 collaborateurs et dispose d’un budget d’environ 85 millions d’euros environ. Nous avons un portefeuille de projets qui s’étend considérablement ces dernières années. Nos missions sont exprimées dans notre projet d’agence pensé en 2015, et s’appuient surtout sur la signature en 2016 d’un contrat d’objectifs et de performances pour 2016-2018, avec le ministère chargé de la santé. Ce document fondateur est notre feuille de route assortie d’une vision pluriannuelle. Les missions de l’Asip Santé se déclinent suivant trois axes stratégiques : réguler pour faire progresser la e-santé, agir pour la transformation numérique en santé et accélérer les usages et l’innovation en e-santé.

 

Le premier axe repose sur la notion de régulation. Quelles sont les actions dans ce domaine ?

Il s’agit de créer les conditions du développement de la santé numérique. Les activités, régaliennes par nature, visent à poser les fondamentaux,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind