TEST 15 JOURS

Comment Prisma Media lance sa data clean room avec Liveramp

La régie du groupe média va utiliser la technologie Safe Haven de Liveramp pour permettre à certains de ses annonceurs d’activer leurs données propriétaires dans des environnements tiers. Le but est d’affirmer la dimension servicielle de la régie, plutôt que de proposer une nouvelle offre commerciale.

Par Paul Roy. Publié le 31 octobre 2022 à 6h00 - Mis à jour le 26 avril 2023 à 17h33

Le contexte

Depuis 2021, de nombreux annonceurs, soucieux d’exploiter leurs données dans des environnements “privacy safe”, utilisent des solutions de data clean room. Il s’agit là d’environnements clos et sécurisés qui permettent de partage de données entre annonceurs et éditeurs ou fournisseurs de données. D’abord limités aux offres des big techs américaines, ces dispositifs ont ensuite été pris en main par les adtechs spécialisées (Liveramp, 1plusX, Infosum, entre autres), et maintenant par les éditeurs. 

La régie de Prisma Media avait déjà dévoilé début 2022 une offre de partage de données,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Infosum lance une solution d’interopérabilité entre les data clean rooms

Disney s'associe à Unified ID 2.0 de The Trade Desk

Analyses

Après-cookies tiers : TripleLift et 1plusX organisent leurs synergies

Analyses Entretiens

Yannick Carriou (Médiamétrie) : "Nous allons fabriquer des mesures radicalement différentes d'ici deux ans"

NBCUniversal lance NBCUnified, une plateforme d’activation de ses données propriétaires

Amazon lance Amazon Marketing Cloud pour la mesure et l’optimisation des campagnes publicitaires

Les éditeurs de presse tentent de mieux valoriser les données issues de leurs environnements

Facebook pourrait partager certaines données avec les annonceurs