TEST 15 JOURS

Marc Feuillée (Groupe Figaro) : “On peut imaginer une protection par des quotas publicitaires en faveur des médias nationaux, en France ou en Europe”

Marc Feuillée, directeur général du groupe Figaro, fustige le vide en matière de régulation du numérique et les choix publicitaires des annonceurs, l’un et l’autre favorisant Google et Facebook et mettant en péril l'avenir des acteurs locaux. Il appelle les pouvoirs publics à agir rapidement et demande aux marques de mettre en application les principes d’une publicité responsable en faveur des médias nationaux. 

 

Par Contribution externe. Publié le 28 juin 2020 à 18h15 - Mis à jour le 12 janvier 2024 à 15h42
10 Propositions pour relancer le secteur des médias et de la publicité

 

La crise publicitaire et économique liée à la Covid-19 a aggravé les difficultés des médias, régies et agences. Nous avons demandé à 10 personnalités du secteur de présenter une proposition pour améliorer les pratiques et recréer de la valeur.

 

Ici Marc Feuillée, directeur général du Figaro.

La Covid-19 marque un point d’inflexion majeur pour tous les médias. Les revenus publicitaires s’effondrent partout dans le monde et les résultats économiques de tous les acteurs se sont très dégradés. Même le New York Times, le média le plus en avance dans sa transformation numérique, fort de son énorme portefeuille d’abonnés payants, qui fait figure de modèle pour tous les médias d’information, vient d’annoncer un plan de départs au sein de son équipe commerciale. C’est un signe : nos activités médias repartiront, certes, mais nous serons très affaiblis par la crise publicitaire. 

Au fond, cette évolution ne fait que mettre en lumière et accentuer les défis auxquels nous faisons face depuis des années. Je voudrais ici mettre en exergue deux enjeux majeurs, auxquels il est nécessaire de répondre rapidement car il en va de l’avenir de l’information de qualité. Premièrement, une absence persistante de régulation efficace sur le numérique, qui permet aux plateformes américaines d’écraser la concurrence, de détenir le monopole des canaux de diffusion de l’information et de définir les normes de la distribution des contenus. Deuxièmement les arbitrages sur les investissements publicitaires effectués par les annonceurs et les agences,…

Toutes les ressources liées à cet article
Les Personnalités
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Tribunes gratuit

Jean-Michel Baylet (APIG) : "Les plateformes doivent être neutres pour que le contrôle revienne aux producteurs d’information"

Tribunes gratuit

Laurent Habib (AACC) : "Il faut instituer une vraie culture de l’immatériel au cœur des politiques publiques"

Tribunes gratuit

Pierre Chappaz (Teads) : "Changeons la culture et le business model de la publicité, passons à la performance"

Tribunes gratuit

Frédéric Daruty (20 Minutes) : "Eliminons les intermédiaires publicitaires qui n'apportent pas de valeur"