IA générative : Retour sur 43 cas d’utilisation dans le retail

Quels projets d’IA générative ont été lancés depuis un an chez les retailers ? Avec quels LLM travaillent-ils ? Quels sont les coûts liés à leur mise en oeuvre, et les gains de productivité obtenus ? mind Retail a recensé 43 initiatives d’IA générative mises en oeuvre dans le secteur, et a analysé les KPI obtenus chez plusieurs enseignes. Notre synthèse, avec les éclairages de Julien Hervouet (Iadvize), Laurent Thoumine et Matthieu Boulay (Accenture), Isabelle Serot (Cdiscount), Franck Le Moal (LVMH), Gaël Seydoux (Emova), Nathalie Echinard (Cegid) et Cyrille Regardin (Vanden Borre).

Par Sophie Baqué et Sara Chaouki avec Bleuenn Fequant et Aymeric Marolleau. Publié le 29 novembre 2023 à 21h23 - Mis à jour le 04 janvier 2024 à 9h00

4 points à retenir

– En termes de marketing / relation clients, les acteurs de l’e-commerce ont le plus recouru à l’IA générative (13 initiatives). Viennent ensuite la mode (10), la GMS (6) et le bricolage (5)

– Cas d’usage : le visual design domine, suivi par la génération de texte automatique

-Usage interne : l’IA générative créée du ROI. Appliquée au référencement de produits (saisie des fiches produits…), les gains de productivité sont de +25 %. Combinés à de l’automatisation, elle peut se traduire par des coûts à -40 % 

-Usage externe : chez les enseignes de produits techniques, les nouveaux chatbots génèrent plus de conversion,…