Surveillance des salariés : Amazon écope de € 32 millions d’amende 

La CNIL a décidé de sanctionner Amazon France Logistique pour surveillance excessive de ses employés. Au cœur du dossier : les datas issues des outils de scanning en entrepôt, utilisées à des fins de surveillance et de sanctions.

Par Antoine Piel. Publié le 25 janvier 2024 à 23h24 - Mis à jour le 26 janvier 2024 à 0h04

Le 23 janvier 2024, la CNIL a indiqué avoir condamné la filiale logistique d’Amazon France à € 32 millions d’amende. L’autorité indépendante pointe du doigt plusieurs éléments. Elle considère que les outils de scanning,…