Tony Sciarrotta, Reverse Logistics Association : “Le recyclage est toujours la pire option en termes de création de valeur”

Alors que la NRF vient d'acquérir la Reverse Logistics Association (RLA), Mind Retail a interrogé son directeur exécutif, Tony Sciarrotta. Entre intelligence artificielle, ventes aux enchères, logiciels de valorisation des produits retournés, solutions hyper-locales et casiers de retours, il présente les nouveaux axes créateurs de valeur.

Par Sophie Baqué. Publié le 29 septembre 2023 à 17h26 - Mis à jour le 04 octobre 2023 à 15h27

Aux USA, les taux de retours ont triplé en 5 ans et atteignent 21 % pour l’e-commerce. En quoi la « reverse logistique » répond-elle à cet enjeu ? 

Selon l’étude de la NRF et Appriss Retail de 2022, pour US$ 1 milliard de marchandises vendues aux USA, les retours s’élèvent à US$ 166 millions. Honnêtement, je pense que c’est en dessous de la réalité. En Europe, selon notre étude réalisée en juin 2023, le taux de retour moyen des e-commerçants est de 25 % en valeur. Toutefois, la « reverse logistics » ne se cantonne pas à la gestion des retours. Elle commence lorsque l’achat est terminé et que le client ressort du magasin ou du site Web : Que dois-je faire, en tant que marque, si le produit ne marche pas ? S’il est endommagé pendant le transport ? S’il doit être réparé ? La « reverse logistique » est la clé de voûte de l’économie circulaire, via différentes étapes : « repackage, réparation, revente, réutilisation, recyclage ». Mais attention,…