TEST 15 JOURS

UE : le devoir de vigilance à son tour bloqué par une poignée d’États

La directive sur le devoir de vigilance en matière de durabilité n’a pas atteint la majorité qualifiée des États membres pour atteindre le stade du vote final du Parlement. Une éventuelle adoption de ce texte majeur pour la régulation des pratiques des entreprises en matière de RSE, avant les élections européennes, est plus que jamais compromise. 

Par Antoine Piel. Publié le 28 février 2024 à 17h00 - Mis à jour le 28 février 2024 à 17h00

La directive sur le devoir de vigilance a été rejetée par les gouvernements lors du Comité des représentants permanents (COREPER) ce 28 février. Après la directive sur les travailleurs des plateformes, c’est un nouveau texte écarté par le colégislateur malgré un accord politique trouvé avec le Parlement en décembre.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.