TEST 15 JOURS

+ d'articles
  • France : Publicis régule le télétravail sans revenir sur ce droit

    Alors que son PDG annonçait à l’automne un retour au bureau dans les médias, le groupe de communication Publicis a conclu en décembre un accord qui maintient le rythme existant de deux jours de télétravail par semaine. Le texte, signé majoritairement par les syndicats plus de trois ans et demi après le début du Covid-19, a permis d’apporter un cadre dans un groupe décentralisé et d’octroyer de nouveaux droits aux salariés en situation de handicap, aux aidants ou aux femmes enceintes. La DRH fait le point sur le déploiement, depuis le 1er janvier, pour mind RH.

  • France : l’index de l’égalité professionnelle révèle un plafond de verre persistant pour les femmes dans plusieurs secteurs

    mind RH a analysé pour la quatrième fois l’index de l’égalité professionnelle. Si la note moyenne continue de progresser, certains secteurs restent en retard, comme la construction, les industries extractives et celui de l’information et de la communication. Les données montrent que c’est sur les plus hautes rémunérations, comme la présence des femmes aux postes de dirigeants, que les entreprises doivent particulièrement progresser. L’index, peinant sous sa forme actuelle à briser le plafond de verre des femmes dans la vie professionnelle, sera prochainement réformé.

  • UE : le Parlement durcit la révision de la directive sur les comités d’entreprise européens

    La commission de l’emploi et des affaires sociales a adopté ce 3 avril le rapport parlementaire sur la proposition de révision de la directive sur les comités d’entreprise européens (CEE) présentée par la Commission le 24 janvier. Le texte voté par les députés durcit notamment les sanctions en cas de non-respect du droit à l’information-consultation et introduit la possibilité de suspendre les décisions pour lesquelles il n’a pas été respecté.

  • Allemagne : nouveaux financements pour requalifier en cas de “changement structurel”

    Des dispositions importantes de la loi sur le renforcement de la promotion de la formation initiale et continue, adoptée l'année dernière, sont entrées en vigueur au 1er avril 2024. La nouvelle allocation de requalification concerne ainsi les salariés dont l’emploi est menacé par des “mutations structurelles”, comme la numérisation par exemple. Le gouvernement y consacre 3,3 milliards d’euros.

  • Comment Tech Foundations (Atos) utilise l’intelligence artificielle pour optimiser la gestion RH de ses consultants

    Tech Foundations, la business line infogérance et cloud du groupe Atos, fait appel depuis quelques mois à Whoz, solution RH de staffing utilisant l’intelligence artificielle pour allouer les consultants auprès des clients. Elle se base sur une cartographie des compétences détaillée, établie conjointement par les managers et les collaborateurs eux-mêmes. Réservée aux entreprises de services du numérique (ESN), la solution pourrait être prochainement étendue à tout le marché.

  • France : Orange forme ses salariés à la cybersécurité grâce à la réalité virtuelle

    Depuis octobre 2023, Orange a déployé une formation en réalité virtuelle pour sensibiliser ses collaborateurs aux risques de cybersécurité rencontrés sur les lieux de travail. L’entreprise s’est appuyée sur un historique de formations réalisées via cette technologie depuis plusieurs années avec son prestataire Uptale, notamment sur les soft skills, et sur le soutien en interne des directions métiers.

  • France : la RATP innove en matière de QVT afin d’améliorer son attractivité

    Semaine de quatre jours, nouveaux rythmes de travail, déploiement d’exosquelettes dans les ateliers de maintenance, création de groupes de discussion sur le sens du travail… Le groupe de transports urbains (65 000 collaborateurs) expérimente de nouveaux dispositifs, formalisés dans un accord sur la qualité de vie au travail signé le 21 février. Son objectif : améliorer les conditions de travail, répondre aux aspirations des salariés en matière d’équilibre vie professionnelle-vie privée et développer sa marque employeur.

  • France : Publicis régule le télétravail sans revenir sur ce droit

    Alors que son PDG annonçait à l’automne un retour au bureau dans les médias, le groupe de communication Publicis a conclu en décembre un accord qui maintient le rythme existant de deux jours de télétravail par semaine. Le texte, signé majoritairement par les syndicats plus de trois ans et demi après le début du Covid-19, a permis d’apporter un cadre dans un groupe décentralisé et d’octroyer de nouveaux droits aux salariés en situation de handicap, aux aidants ou aux femmes enceintes. La DRH fait le point sur le déploiement, depuis le 1er janvier, pour mind RH.

  • Italie : la convention collective du secteur tertiaire met l’accent sur sur la parité

    L’accord signé le 22 mars par les organisations patronales Confcommercio et Confesercenti et les syndicats Filcams-Cgil, Fisascat-Cisl et Uiltucs prévoit une augmentation de salaire de 240 euros et des améliorations en matière d’égalité femmes-hommes. Il s’agit de la plus importante convention collective du secteur privé en Italie, couvrant plus de 3 millions de personnes dans le commerce (hors grande distribution), le tertiaire et les services.

  • Royaume-Uni : de plus en plus d’entreprises s’engagent pour briser le tabou de la ménopause au travail

    Travail flexible, formation des managers, consultation avec des experts ou encore aménagement des bureaux… La prise en compte au travail des symptômes liés à la ménopause concerne de plus en plus d'entreprises. Les autorités britanniques, via l'Equality and Human Rights Commission (EHRC), viennent de publier un nouveau guide pratique et font figure de pionnières en la matière.