ABONNEZ-VOUS

Isabelle Calvez (DRH de Veolia) : “Le Covid-19 a été un révélateur des disparités de protection sociale chez nos collaborateurs” (interview)

Veolia, groupe français de l’eau, des déchets et de l'énergie a présenté le 11 septembre un socle mondial de protection sociale pour ses 213 000 salariés. Isabelle Calvez, DRH groupe, a accepté de dévoiler à mind RH la genèse du programme "Veolia Cares" et les objectifs qui ont conduit la multinationale à le lancer. C’est aussi un enjeu d’attractivité pour un groupe en pleine mutation et confronté à d’importants besoins en recrutement.

Par Antoine Piel. Publié le 25 septembre 2023 à 10h42 - Mis à jour le 25 septembre 2023 à 17h59

Un socle mondial de protection sociale bâti sur cinq piliers

  • Parentalité : dix semaines rémunérées à 100 % pour la mère ou le parent 1 et une semaine rémunérée au moins pour le co-parent.
  • Santé : couverture financière des hospitalisations.
  • Décès : allocation forfaitaire versée sur un minimum de 6 mois.
  • Aidants : mesures de flexibilité et d’accompagnement variables selon les pays
  • Action caritative : une journée rémunérée par an auprès d’une association.

Qu’est-ce qui vous a conduit à lancer un socle mondial de protection sociale ?

Le souci du bien-être de nos collaborateurs est une marque de fabrique de Veolia et de notre DG Estelle Brachlianoff, qui a eu à cœur, dès son arrivée à la tête du Groupe, de lancer ce programme de protection sociale pour nos 213 000 salariés. La période du Covid avait déjà alimenté cette réflexion car elle nous a permis de constater une très forte hétérogénéité de situations en matière de protection sociale selon les pays.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.