ABONNEZ-VOUS

Schneider Electric : un cadre mondial d’équité salariale pour diminuer les inégalités entre femmes et hommes

La multinationale française d’efficacité énergétique Schneider Electric applique depuis 2015 un cadre mondial d’équité salariale. Déployé depuis 2 ans dans l’ensemble des 100 pays où le groupe est présent, il parvient, grâce à une revue annuelle des salaires et des budgets dédiés, à réduire les inégalités de rémunérations entre femmes et hommes.

Par Antoine Piel. Publié le 13 avril 2023 à 12h00 - Mis à jour le 13 avril 2023 à 14h24

Schneider Electric est parvenu à diminuer à 2,59 % l’écart de rémunération entre femmes et hommes chez ses 128 000 collaborateurs en 2022 (contre 2,69 % un an plus tôt et 2,82 % en 2020). L’entreprise, première parmi les grands groupes à avoir appliqué une méthode mondiale de résorption des inégalités salariales, vise un écart maximum de 1 %, des rémunérations des femmes comme des hommes par rapport à la moyenne des salariés en 2025 (soit une inégalité maximale d’environ 2 % pour les femmes, qui représentaient 33 % des effectifs en 2022).…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.