TEST 15 JOURS

Comment Engie anticipe ses besoins en compétences à trois ans au niveau mondial

Le groupe de l’énergie a lancé en 2023 un programme mondial pour anticiper ses besoins en compétences à trois ans. Après avoir interrogé chacune de ses global business units, Engie a mis en place un plan d’actions de recrutement et de formation en concentrant ses efforts sur les métiers de commerciaux et liés à l’hydrogène et au biogaz. La démarche est inédite et a nécessité une structuration dédiée selon les métiers et les implantations géographiques. 

Par Antoine Piel. Publié le 20 juin 2024 à 16h38 - Mis à jour le 25 juin 2024 à 14h27

Depuis plusieurs années, Engie connaît d’importantes transformations : le groupe de l’énergie (environ 100 000 salariés) s’est séparé de la quasi-totalité de ses centrales à charbon et s’est restructuré en vendant notamment d’une grande partie de ses activités de services. Il veut investir dans les énergies renouvelables et est en train de s’organiser pour trouver les compétences nécessaires. “Nous avons répondu principalement à deux gros challenges : comme toutes les grandes entreprises, nous avons fait face à une tension sur le marché de l’emploi et à un besoin de soutenir d’importants recrutements de profils spécifiques, explique Nicolas Rolland, directeur groupe de la performance RH. Le fait d’être sur des marchés en tension et de s’appuyer des positionnements stratégiques forts depuis 2020/2021,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.