Pratiques d’entreprise : comment le fabricant de matériaux de construction Rudus a diminué significativement les accidents de travail sur ses sites de production

Lorsque l’entreprise Rudus devient une filiale de la multinationale irlandaise CRH Building Materials Group, un vent nouveau commence à souffler sur la culture de la sécurité au travail au sein de l’organisation. Dans son secteur, l’entreprise finlandaise fait partie des meilleurs élèves du pays, pourtant ses employés sont régulièrement victimes d’accidents. Alerté, un représentant de la multinationale se déplace pour interroger les directeurs finlandais : « combien d’ouvriers comptez-vous encore tuer avant de faire quelque chose ? » Kari Lohva, aujourd’hui responsable de la sécurité chez Rudus se souvient : à l’époque, l’indice de fréquence des accidents qui tient compte du nombre d'heures travaillées et du nombre d'accidents s’élevait à 60 dans la filiale finlandaise, contre 3 dans le reste du groupe. Il fallait une prise de conscience, changer les mentalités. 

Par . Publié le 21 novembre 2011 à 11h50 - Mis à jour le 24 mars 2013 à 18h39

teur, l’entreprise finlandaise fait partie des meilleurs élèves du pays, pourtant ses employés sont régulièrement victimes d’accidents. Alerté, un représentant de la multinationale se déplace pour interroger les directeurs finlandais : « combien d’ouvriers comptez-vous encore tuer avant de faire quelque chose ? » Kari Lohva, aujourd’hui responsable de la sécurité chez Rudus se souvient : à l’époque, l’indice de fréquence des accidents qui tient compte du nombre d’heures travaillées et du nombre d’accidents s’élevait à 60 dans la filiale finlandaise, contre 3 dans le reste du groupe. Il fallait une prise de conscience, changer les mentalités. 

La sécurité dans la culture du travail en Finlande.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.