TEST 15 JOURS

France : la RATP innove en matière de QVT afin d’améliorer son attractivité

Semaine de quatre jours, nouveaux rythmes de travail, déploiement d’exosquelettes dans les ateliers de maintenance, création de groupes de discussion sur le sens du travail… Le groupe de transports urbains (65 000 collaborateurs) expérimente de nouveaux dispositifs, formalisés dans un accord sur la qualité de vie au travail signé le 21 février. Son objectif : améliorer les conditions de travail, répondre aux aspirations des salariés en matière d’équilibre vie professionnelle-vie privée et développer sa marque employeur.

Par Nathalie Tran. Publié le 27 février 2024 à 16h20 - Mis à jour le 01 mars 2024 à 16h15

L’accord triennal signé le 21 février 2024 (en PJ) entre la direction de la RATP et 3 organisations syndicales représentatives de l’entreprise (FO, CFE-CGC et UNSA) met en place plusieurs expérimentations afin de répondre aux “attentes nouvelles et nombreuses des salariés qui ont notamment émergé avec la crise sanitaire”. Au travers de ce texte, ces derniers souhaitent “donner un nouvel élan à leur engagement en faveur de la qualité de vie et des conditions de travail des salariés”, redonner du sens au travail et renforcer l’attractivité de certains métiers pénuriques.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.