ABONNEZ-VOUS

Allemagne : Google prêt à discuter avec l’IG Metall et les YouTubeurs sur les conditions de travail de ces derniers

En juillet dernier, la campagne FairTube a vu le jour, fruit de l’alliance entre le 1er syndicat sectoriel européen IG Metall et le « YouTubeurs Union », un groupe Facebook de 23 000 personnes vivant tout ou partiellement des revenus gagnés en postant des vidéos sur la plateforme internet YouTube. Les métallos allemands, qui s’intéressent offensivement aux nouveaux mondes  du travail nés de « l’économie de plateformes», ont demandé à Google Deutschland, qui dirige le YouTube allemand, d’ouvrir une discussion sur le statut des YouTubeurs et leurs conditions de travail et de rémunération. Et à la surprise générale, Google a répondu positivement le 23 août dernier. Membre de la direction de l’IG Metall et responsable du projet FairTube, Robert Fuß a expliqué à Planet Labor les détails de l’opération.

Par Thomas Schnee. Publié le 28 août 2019 à 12h28 - Mis à jour le 12 septembre 2019 à 11h53

L’alliance FairTube, comment et pourquoi. « L’idée de l’initiative FairTube est née en septembre 2018, à l’issue d’une rencontre entre Jörg Sprave, créateur du groupe public Facebook YouTubeurs Union, et notre collaborateur Michael Six Silbermann, co-concepteur du projet et préalablement créateur de « Turkopticon », une plateforme de notation ouverte à tous les travailleurs de Mechanical Turk, la plateforme de crowdworking d’Amazon », explique Robert Fuß : « M. Sprave nous a expliqué les nombreux problèmes qui se posaient aux YouTubeurs,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.