TEST 15 JOURS

Espagne : accord avec les partenaires sociaux pour l’égalité au travail des personnes LGBTI

Les entreprises de plus de 50 salariés devront établir des plans d’accompagnement dans l’emploi des personnes trans et mettre en place des protocoles anti-harcèlement. Elles s’engagent à organiser des formations spécifiques pour sensibiliser les équipes au respect de la diversité et veiller à l’inclusion des personnes LGBTI, en évitant la discrimination lors des entretiens d’embauche ou de promotion interne.

Par Cécile Thibaud. Publié le 07 juin 2024 à 10h21 - Mis à jour le 07 juin 2024 à 17h02

Nous serons le premier pays d’Europe à avoir une législation qui régule les conditions de travail des personnes LGBTI”, a déclaré la ministre du Travail Yolanda Diaz en annonçant l’accord négocié avec les syndicats et le patronat, pour tracer le cadre des protocoles et mesures d’accompagnement, afin de faciliter l’intégration des personnes au sein des entreprises, quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. 

Développement réglementaire de la “Loi Trans”

Le texte, qui va devoir être validé par le Parlement et pourrait encore évoluer, est le développement réglementaire de la Loi  “pour l’égalité réelle et effective des personnes transgenres et pour garantir les droits des personnes LGBTI” du 28 février 2023,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.