Grande-Bretagne : Primark et Sports Direct pointés du doigt pour non respect du salaire minimum

Fidèle depuis quatre ans à sa politique du « name and shame », le gouvernement britannique a révélé le 8 décembre le nom de 260 entreprises n'ayant pas versé le salaire minimum à 16 000 employés. La chaîne de magasins Primark fait figure de mauvaise élève, avec près de 10 000 salariés concernés. Idem pour les magasins Sports Direct qui vont devoir rembourser près d'1 million de livres à plus de 4 000 employés.

Par Jessica Agache-Gorse. Publié le 08 décembre 2017 à 10h12 - Mis à jour le 08 décembre 2017 à 16h06

Après avoir épinglé H&M en 2015 (v. dépêche n° 8827), la liste « name and shame » publiée deux fois par an par le gouvernement depuis 2013 a mis le doigt sur les mauvaises pratiques de Primark, propriété de la multinationale Associated British Foods.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.