TEST 15 JOURS

Espagne: écueils dans les négociations sur la semaine de 37,5 heures

Le gouvernement offre plus de flexibilité dans la répartition du temps de travail pour convaincre le patronat d’accepter le passage à la semaine de 37,5 heures, au lieu des 40 heures actuelles. Les employeurs espèrent des compensations.

Par Cécile Thibaud. Publié le 10 juillet 2024 à 12h07 - Mis à jour le 10 juillet 2024 à 15h35

Après des semaines de blocage, les discussions ont repris, entre le gouvernement et les partenaires sociaux, autour des préparatifs du projet de loi pour la réduction du temps de travail. Le secrétaire d’État au Travail Joaquín Pérez Rey a posé sur la table de nouvelles propositions pour flexibiliser le passage légal aux 37,5 heures hebdomadaires. L’une des options serait de pouvoir distribuer de façon irrégulière jusqu’à 10 % du temps de travail annuel,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.