ABONNEZ-VOUS

Engie conclut un nouvel accord cadre mondial sur les droits fondamentaux et la responsabilité sociale

L’énergéticien français, présent dans 70 pays, a signé ce 20 janvier un accord cadre avec trois fédérations syndicales internationales : IndustriAll Union, IBB et ISP. En vigueur pour quatre ans, il engage le groupe dans le cadre d’un programme de protection sociale mondial, Engie Care, à privilégier les emplois durables et la mise en place d’un “forum mondial”, instance de dialogue paritaire qui sera notamment chargée du suivi du devoir de vigilance. Ce texte renforce l’engagement de l’entreprise dans le dialogue social international après un premier accord cadre conclu en 2010 au niveau mondial.

Par Antoine Piel. Publié le 20 janvier 2022 à 14h29 - Mis à jour le 17 mai 2023 à 11h23

Pour Engie, il s’agit de «soutenir les principes d’une transition juste», en lien avec sa raison d’être, «agir pour accélérer la transition vers une économie neutre en carbone». L’entreprise entend ainsi allier des engagements sociaux, de respect des droits fondamentaux, notamment syndicaux, d’inclusion et «d’accroissement des compétences», aux engagements environnementaux. Pour le DRH du groupe Jean-Sébastien Blanc, il s’agit de porter une «ambition sociale» qui peut donner des idées à d’autres entreprises pour «avancer vers une autre approche de la mondialisation». Par rapport au premier accord de 2010 (v. dépêche n°5418),…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.