TEST 15 JOURS

Vincent Mackie (Safran) : “Nous travaillons sur un cadre de parentalité commun à tous les pays pour 2024”

Le groupe de l’aéronautique, de la technologie et de la défense Safran a renouvelé le 4 décembre un accord sur la responsabilité sociale qui le lie à la fédération mondiale IndustriAll Global Union. Vincent Mackie, directeur des affaires sociales groupe, a accepté de revenir pour mind RH sur le bilan du premier accord et de détailler les objectifs de la nouvelle mouture, qui contient de nouveaux objectifs de formation.

Par Antoine Piel. Publié le 21 décembre 2023 à 15h46 - Mis à jour le 08 janvier 2024 à 16h44

Quelle est la philosophie de ce nouvel accord ?

Dans la réflexion que nous avons eue, le point de départ était de prolonger le premier accord. Mais de nos échanges est ressorti le fait qu’un certain nombre de sujets étaient posés mais avaient pris une dimension tout à fait autre depuis la première signature. Je pense notamment aux questions de décarbonation, alors que nous parlions seulement en 2017 de protection de l’environnement. Sur la décarbonation, qui dans l’aéronautique est un sujet central, nous nous sommes engagés. Le texte colle aussi aux évolutions de la société, c’est ce que nous avons voulu prendre en considération avec les organisations syndicales. L’anticorruption prend une place de plus en plus grande, de même que les “twin transitions” (les transformations environnementale et digitale) qui sont aujourd’hui beaucoup plus présentes. Les jeunes regardent aujourd’hui de près ce que fait l’entreprise en matière de RSE, c’est une évolution sociétale forte.

Quel bilan faites-vous du premier accord sur la responsabilité sociale,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.