L’insurtech cyber Stoïk devient courtier grossiste

Axée sur le segment cyber, Stoïk associe une offre d’assurance à des logiciels de cybersécurité afin de réduire le risque de son portefeuille de clients PME. Trois mois après sa levée de fonds de 3,8 millions d’euros, la start-up française dévoile un positionnement en BtoBtoB.

Par Caroline Soutarson. Publié le 05 avril 2022 à 6h30 - Mis à jour le 04 avril 2022 à 18h42
Stoik Plateforme

Créée en juin 2021 par quatre cofondateurs, dont Philippe Mangematin, ancien CEO de Seyna, Stoïk est une insurtech qui s’attaque au marché encore peu mature en France de l’assurance cyber. Après avoir lancé un premier produit en décembre 2021, pour les PME ayant un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros, l’insurtech annonce le 5 avril 2022 se positionner en tant que courtier grossiste. Stoïk s’appuie sur l’assureur Acheel et le réassureur Swiss Re.

Scan de vulnérabilités

Afin de servir les distributeurs, Stoïk “met à disposition des courtiers un outil qui permet la souscription et la gestion des polices de leurs clients,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Bilan 2021 France Assureurs

Le marché français de l’assurance cyber a engrangé 219 millions d’euros de cotisations en 2021

Les cybercriminels gagnent en compétence, au détriment des PME

26 % des PME comptent augmenter leur dépenses en assurance à court terme

Le risque cyber figure en tête des préoccupations des gestionnaires de risques