TEST 15 JOURS

Le secteur français du crowdfunding connaît sa première baisse de collecte

Les tensions sur le marché de l'immobilier et les difficultés des entreprises ont pesé sur les plateformes de prêts en 2023. Les acteurs du don et de l'investissement s'en sortent mieux.

Par Antoine Duroyon. Publié le 08 février 2024 à 17h50 - Mis à jour le 09 février 2024 à 9h48
Crowdfunding

Pour la première fois depuis dix ans, le secteur du financement participatif en France, dans son ensemble, a vu son activité reculer. Selon le baromètre réalisé par Mazars et Financement Participatif France (FPF), les plateformes ont collecté en 2023 un total de 2,08 milliards d’euros, soit un repli de 11,3 % comparé à l’année précédente.

La crise qui touche le secteur immobilier, devenu au fil des ans la locomotive du financement participatif, a eu un impact considérable. La collecte du crowdfunding immobilier obligataire a fondu de 28 % en 2023 (à 1,16 milliard d’euros) et revient à son niveau de 2021.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Jean Marc Clerc
Entretien

Jean-Marc Clerc (WiSEED Transitions) : “Pour la première fois, nous avons compté plus de projets financés en obligataire qu’en actions”

Lendosphere a collecté 80 millions d'euros pour des projets de transition énergétique en 2023

Construction d'un immeuble
Start-up à la loupe

Chef de file du crowdfunding immobilier, ClubFunding part à l'assaut du marché européen

Plus de 100 plateformes de crowdfunding ont décroché l’agrément européen 

Crowdfunding : ClubFunding ouvre un bureau en Espagne