TEST 15 JOURS

Les néocourtiers américains Public.com et Webull débarquent au Royaume-Uni

Les plateformes d’investissement étatsuniennes Public.com et Webull arrivent en Europe. Lancées au Royaume-Uni avec des offres plus restreintes que sur leur marché domestique, elles se confronteront notamment à Freetrade, Shares ou encore Revolut.

Par Caroline Soutarson. Publié le 13 juillet 2023 à 17h36 - Mis à jour le 19 juillet 2023 à 23h11
Public.com Webull

Avec les marchés baissiers et la diminution des volumes de transaction en découlant, les plateformes de trading sans commission étatsuniennes misent sur une stratégie d’expansion à l’international pour nourrir leurs revenus. Public.com et Webull, toutes deux concurrentes du géant Robinhood outre-Atlantique, ont annoncé le 13 juillet ouvrir le marché britannique, avec de l’investissement en actions américaines dans un premier temps.

Public.com entame son expansion géographique

Public.com avait annoncé fin 2022 que son application serait disponible “dans un large éventail de nouveaux marchés” en 2023. Son cofondateur et CEO Leif Abraham expliquait au micro de Bloomberg que l’entreprise disposait déjà d’un bureau à Copenhague et d’équipes à Amsterdam – et à Londres désormais. Plateforme d’investissement multiactif (actions, ETF, cryptoactifs,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Néocourtier application

Comment les néocourtiers composent avec les marchés baissiers

Public.com prévoit de s’internationaliser en 2023

Comment le néocourtier Robinhood réagit à la baisse d'activité de ses utilisateurs

Public.com, qui a renoncé au PFOF l’an dernier, passe au modèle freemium

Un premier trimestre 2021 record pour le secteur fintech