TEST 15 JOURS

Les start-up et scale-up françaises de la finance ont levé moins d’un milliard d’euros en 2023

Selon le baromètre de mind Fintech, avec les données de son partenaire eCAP PARTNER, les acteurs numériques de la finance et de l’assurance ont levé près de 728 millions d’euros en 2023. Un montant en net recul par rapport à l’année précédente.

Par Rudy Degardin et Aymeric Marolleau avec Antoine Duroyon et Aude Fredouelle. Publié le 22 janvier 2024 à 16h27 - Mis à jour le 31 janvier 2024 à 15h15

Depuis le deuxième semestre 2022, la hausse des taux d’intérêt et les conséquences inflationnistes de la guerre en Ukraine ont fortement freiné les investissements dans les start-up et scale-up françaises de la technologie. eCAP PARTNER, cabinet de conseil en fusion-acquisition et levée de fonds pour les acteurs du numérique qui tient le compte de leurs opérations depuis 2016, note qu’elles n’ont réuni que 6,25 milliards d’euros en 2023, soit une baisse – la première depuis sept ans – de 6 milliards d’euros par rapport à l’année précédente. 

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance : “L’augmentation des taux d’emprunt a rendu l’argent plus cher pour les investisseurs, qui engagent leurs fonds auprès des sociétés d’investissement”, explique Alban Dohin, vice-président M&A chez eCAP PARTNER. En outre, “nombre dentreprises qui cherchent à lever aujourd’hui l’ont déjà fait à de très bonnes conditions et à des valorisations très favorables lors de cycles précédents. Elles peinent à retrouver les mêmes propositions dans ce contexte plus tendu, où les investisseurs ne se bousculent plus pour les dossiers”. Dans ce contexte, seul le secteur de l’énergie a levé davantage qu’en 2022, avec 1,7 milliard d’euros réunis l’an dernier contre 114 millions en 2019. 

A l’inverse, le recul est marqué pour le secteur de la finance et de l’assurance,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind