TEST 15 JOURS

Start-up de la e-santé : 255 M€ levés en 2023, en France

Après le niveau record enregistré en 2022, les montants levés par les start-up de la e-santé accusent une forte baisse en 2023. Les investisseurs y voient un rééquilibrage nécessaire et se disent optimistes pour 2024. Quelles start-up ont levé le plus ? Quels investisseurs se sont montrés les plus actifs ? Pour la sixième année, mind Health fait le bilan des levées de fonds des start-up et scale-up françaises de la e-santé.

Par Valérie Moulle et Rudy Degardin avec Aymeric Marolleau, Coralie Baumard et Sandrine Cochard. Publié le 30 janvier 2024 à 14h18 - Mis à jour le 31 janvier 2024 à 11h25

Après avoir fortement augmenté de 2018 à 2021, le nombre de start-up de la e-santé qui levaient des fonds a brutalement baissé en 2022, passant de 67 à 40. Les montants globaux, eux, ne s’étaient maintenus à un niveau élevé – 1,16 milliard – que grâce à la levée record de Doctolib de 500 millions en 2022. 

Si le nombre d’entreprises ayant annoncé une opération a de nouveau légèrement augmenté l’an dernier, selon le relevé de mind Health (45 contre 39), le montant total a, lui, fortement chuté, pour s’établir à peine au-dessus de l’étiage de 2018, à 255 millions d’euros. 

Baisse du ticket médian

Alors qu’en 2022 quatre opérations avaient excédé 50 millions d’euros, aucune n’a dépassé la barre des 30 millions l’an dernier, si bien que les levées de fonds sont plus concentrées en 2023. 50% d’entre elles ne dépassent pas 3,5 millions d’euros, contre 7 millions l’an dernier et environ 2,5 millions les années précédentes. 

Une seule start-up, Gleamer, qui développe une plateforme d’aide aux diagnostics pour les radiologues, a levé plus de 20 millions d’euros l’an dernier grâce au soutien de quatre investisseurs. Avec 27 millions d’euros récoltés en 2023 auprès de BPI France, Elaia, UI Investissement  et MACSF, elle compte pour 10,3 % du total. Elle a levé 36 millions d’euros depuis sa création en trois opérations.

Seulement sept start-up ont réussi à passer la barre des 10 millions d’euros. Une baisse significative par rapport à l’année précédente puisque neuf start-up et scale-up avaient levé plus de 20 millions. 

La spécialité “Télémédecine et télésuivi” toujours très représentée

Dans le détail,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Année par année, les principales levées de fonds des start-up de l'e-santé

Les start-up françaises de la e-santé ont levé 69 millions d'euros au premier trimestre 2023

Les levées de fonds des start-up françaises de la e-santé à leur plus bas depuis trois ans

Les start-up françaises de la e-santé ont levé 55 millions d'euros au troisième trimestre 2023

Santé numérique : un marché mondial en repli sur le troisième trimestre