TEST 15 JOURS

Le Leem veut “réinventer le système de régulation et de financement du médicament”

Le Leem, l'organisation professionnelle des entreprises du médicament, a tenu le 17 janvier ses vœux à la presse. L’occasion d'évoquer ses recettes pour lutter contre les ruptures d'approvisionnement... et de critiquer de nouveau l'actuelle loi de financement.

Par Coralie Baumard. Publié le 17 janvier 2023 à 17h49 - Mis à jour le 24 janvier 2023 à 15h12

Face aux ruptures d’approvisionnement qui se multiplient, garantir l’accès au médicament est la première priorité du Leem pour 2023. L’organisation professionnelle l’a affirmé lors de ses vœux à la presse ce 17 janvier. “Sur les dix premiers mois de l’année 2022, nous avons eu 1000 ruptures d’approvisionnement, sur l’ensemble de l’année 2021 nous n’en avons eu que 900. Si nous regardons les risques de rupture, la dynamique est identique”, a indiqué Thierry Hulot, le président du Leem. 

Des changements structurels pour adresser les ruptures d’approvisionnement

Adresser le problème des ruptures d’approvisionnement nécessite également une réflexion pour enclencher des changements structurels,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind