TEST 15 JOURS

Nicolas Gremy (Bpifrance) : “La santé numérique est à la fin d’un cycle…et c’est une bonne chose ”

Rattaché à la direction de l’innovation de Bpifrance, Nicolas Gremy est responsable sectoriel “santé numérique” à la direction de l’expertise de la banque publique d'investissement. Il est en charge du suivi des actions de la Stratégie d'Accélération de la Santé Numérique voulue par l'État et évalue entre autres la qualité des programmes de R&D d’entreprises françaises dans des domaines aussi divers que l’IA en imagerie, la robotique, les objets connectés ou la drug discovery. Sa vision globale du marché met en lumière les forces et faiblesses des start-up en recherche de financement et permet de dessiner des tendances sectorielles, pour les mois à venir.

Par Romain Bonfillon. Publié le 29 janvier 2024 à 14h44 - Mis à jour le 30 janvier 2024 à 11h55

En 2023, nous avons vu certaines entreprises comme Wefight et BioSerenity être placées en redressement judiciaire. Ces difficultés sont-elles dues, selon vous, à des soucis de gestion, à des difficultés de financement ou à un problème plus profond de modèle économique ?

Le mouvement est plus général, nous l’avons vu en Angleterre avec la fin de Babylon Health, qui était valorisée 4 milliards de dollars. La santé numérique n’en est plus à ses débuts, elle est à la fin d’un cycle…et c’est une bonne chose. Avec le Covid, nous avons connu une accélération extraordinaire du secteur pendant quelques mois. Pendant cette période, les freins classiques au développement de ces solutions ont été levés, les barrières administratives, réglementaires et économiques ont été dépassées et on a pu innover très rapidement. Cela a permis de faire émerger des solutions très intéressantes mais nous sommes confrontés à un contexte économique qui ralentit, avec des fonds d’investissements qui deviennent de plus en plus regardants sur la maturité des entreprises dans lesquelles ils vont investir. La question d’un modèle économique réaliste et robuste prend aujourd’hui plus d’importance.

Comment, selon vous, va évoluer le financement de la santé numérique dans les mois à venir ?

La tension économique sur les marchés va perdurer,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

TENDANCES 2024 - Financements : le retour à la raison

Les start-up françaises de la e-santé ont levé 55 millions d'euros au troisième trimestre 2023

Fonds durables : les VCs en santé poussés à devenir verts