TEST 15 JOURS

Claire Biot (Dassault Systèmes) : “Notre objectif est d’amener plus rapidement l’innovation au patient”

Bras de contrôle synthétiques, jumeaux numériques, essais in silico…Grâce à ces nouveaux outils, Dassault Systèmes entend conjuguer l’accélération du cycle d'innovation, depuis la recherche jusqu'à la fabrication d'un médicament, avec la pratique médicale d’excellence. Claire Biot, vice-présidente en charge de l'industrie de la santé chez Dassault Systèmes, revient sur les projets en cours et les ambitions du géant français du logiciel industriel.

Par Romain Bonfillon. Publié le 02 avril 2024 à 22h00 - Mis à jour le 02 avril 2024 à 15h19

Dassault Systèmes est très impliqué dans la mise en œuvre des nouvelles méthodologies cliniques, en particulier les bras de contrôle synthétiques. Cette tendance est-elle en train de décoller ?

Je ne sais pas si l’on peut parler d’accélération mais il y a une dynamique positive. Il y a des guidelines qui sont relativement bien établies. Que ce soit la FDA ou l’EMA, ces agences sont assez claires sur les indications pour lesquelles elles vont accueillir favorablement un bras de contrôle synthétique. Elles ont stabilisé un cadre dans lequel les acteurs peuvent s’inscrire.

Les deux agences découragent cependant l’utilisation de ces bras de contrôle lorsque des études randomisées classiques sont éthiques et faisables. Compte tenu de la puissance de ces outils, seriez-vous favorables à ce que leur utilisation se généralise ?

L’industrie y viendra, et les régulateurs également mais il est encore trop tôt car cela risquerait de brouiller le message. Le fait aujourd’hui de mettre en avant le critère éthique et de recourir au bras de contrôle synthétique lorsque le protocole standard n’est pas satisfaisant, c’est-à-dire lorsque la randomisation est difficile ou impossible, cela permet d’installer la pratique. Après, nous pourrons nous interroger sur un élargissement potentiel. Les autorités auront aussi plus de recul, cela sera plus facile pour elles d’accepter ces nouvelles méthodes.

Mais même sur des indications pour lesquelles la randomisation est possible,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Dassault Systèmes présente deux jumeaux numériques, du cœur et du cerveau

Alliance stratégique entre l'Inria et Dassault Systèmes

Claire Biot (Dassault Systèmes) : “Nous ne nous interdisons pas de faire d’autres investissements”

Karim Herbal
Entretien

Karim Herbal (Medidata): "Nous disposons de données structurées de plus de 6,4 millions de patients"