TEST 15 JOURS

Jean-Claude Couffinhal (Académie Nationale de Chirurgie) : “En chirurgie robotique, il y a un déficit de formation gigantesque !”

Robotique, réalité virtuelle ou augmentée, intelligence artificielle… Les nouvelles technologies investissent le bloc opératoire et développent une nouvelle manière de pratiquer la chirurgie. Du moins, sur le papier. Car au-delà des promesses, les défis restent nombreux. Quelle est la réalité de l’innovation au bloc aujourd’hui ? Le Dr Jean-Claude Couffinhal, Responsable Innovation, Robotique & Formation de l’Académie Nationale de Chirurgie, analyse la transformation en cours alors que se tient jeudi l’événement Chirurgie du futur, organisé par Medicen Region Paris.

Par Sandrine Cochard. Publié le 18 octobre 2022 à 22h51 - Mis à jour le 03 janvier 2023 à 14h55
Le Dr Jean-Claude Couffinhal témoigne de la révolution en cours en chirurgie

Quelles innovations observez-vous actuellement au bloc opératoire et que disent-elles de la médecine aujourd’hui ?

La plus grande partie de la “révolution” est encore à venir. L’ensemble de la médecine va s’inscrire dans un circuit digital, depuis le diagnostic jusqu’à l’acte opératoire et le suivi des patients. Tout ce parcours sera, à terme, intégralement suivi par des datas, pour créer une boucle continue allant du pré-opératoire au post-opératoire . Nous n’en sommes pas encore à ce stade. Aujourd’hui, l’innovation est très présente en diagnostic, en imagerie, en génomique et sur les marqueurs de mutation en cancérologie, avec de nombreuses données générées. Demain, nos diagnostics ne reposeront plus uniquement sur ce que l’on sait des antécédents du patient ou des études publiées sur sa maladie, mais s’appuieront sur l’ensemble de ces données.

Le bloc opératoire a-t-il commencé à se digitaliser ?

Oui, il intègre déjà une partie digitale. En orthopédie ou en chirurgie des tissus mous (digestive, thoracique, gynécologique), on crée en amont de l’intervention une représentation 3D des lésions des patients à partir des données Scanner et IRM. Cela permet de faire par exemple, une modélisation de la tumeur pour réaliser la planification,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Plus précisément, plus précocement : les nouvelles façons de combattre le cancer

Tiem Brienen, directeur associé de l'Anap
Entretien

Tim Brienen (Anap) : “Regarder comment l'intelligence artificielle apporte de la valeur à l'établissement”

Ganymed Robotics lève 21 M€

Moon Surgical lève 31,3 M$