TEST 15 JOURS

Partage de données personnelles : MiTrust joue le tiers de confiance 

MiTrust, qui a séduit le fonds corporate de CNP Assurances, entré au capital en 2021, propose une solution de partage des données personnelles via l’open banking ou la connexion à un opérateur télécom ou un service étatique. Sa promesse : se positionner comme un tiers de confiance et ainsi faciliter la récolte de données, notamment dans les parcours d’octroi de crédit. 

Par Aude Fredouelle. Publié le 15 janvier 2024 à 10h32 - Mis à jour le 19 janvier 2024 à 14h48

Si l’open banking est désormais autorisé et réglementé, le partage de données bancaires n’est pas encore entré dans les habitudes de tous les Français. Les taux de complétion des parcours restent donc encore perfectibles. Créée fin 2018, la start-up française MiTrust promet à ses clients de les améliorer en agissant comme “un intermédiaire de confiance pour le partage de données personnelles et professionnelles”. La plateforme propose aux utilisateurs finaux de se connecter à leur banque, mais aussi à un opérateur télécom, un fournisseur d’énergie ou à des services étatiques, pour partager leurs données de manière sécurisée. Et face aux plateformes d’open banking, MiTrust met en avant “le rôle joué par la société pour mettre en œuvre le droit à la portabilité électronique des données avec le principe de minimisation”. 

Quels cas d’usage ? 

“Les services financiers représentent la majorité de nos clients, mais nous travaillons aussi avec des plateformes RH et avec les secteurs de l’immobilier, de la conformité, ainsi que des sites de jeux et paris en ligne”, note Xavier Drilhon, cofondateur et président de MiTrust. Ses principaux cas d’usage : “les situations d’onboarding ou les points de relation client pour lesquels il y a un besoin de collecter des données personnelles ou professionnelles fiables [via un questionnaire,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Portabilité des données : Open CNP réitère son soutien à MiTrust

Open CNP mise sur la portabilité des données personnelles