Tarifs, modes de facturation, type de carte… Quelles offres les banques en ligne et les néobanques proposaient-elles fin 2023 ?

Pour conquérir de nouveaux clients ou augmenter les revenus qu’ils retirent de chacun, plusieurs banques en ligne et néobanques ont revu leurs offres en 2023. Ce fut particulièrement le cas de Revolut, BforBank et Lydia. Comment leurs décisions récentes bouleversent ou non les constats que nous dressions les années précédentes sur le paysage de la banque numérique ? Il s’agit du deuxième volet du baromètre annuel que mind Fintech consacre au nombre de clients et aux offres des banques en ligne et néobanques.

Par Aymeric Marolleau et Rudy Degardin avec Antoine Duroyon, Aude Fredouelle et Caroline Soutarson. Publié le 21 mars 2024 à 5h59 - Mis à jour le 25 mars 2024 à 10h50

Série

Cet article est le deuxième d’une série consacrée aux banques en ligne et néobanques comparant le nombre de leurs clients en France et dans le monde, ainsi que leurs offres :

1- Quelles banques ont gagné le plus de clients en 2023 ? 

2- Comment les banques en ligne et néobanques ont-elles fait évoluer leurs offres en 2023 ?

Pour mieux comprendre la stratégie des banques en ligne, challengers et néobanques, après avoir comparé le nombre de clients de chacune, nous avons relevé, pour la quatrième année consécutive, les détails de 76 offres proposées par 25 acteurs présents en France : modèle de tarification, montant des cotisations, condition d’accès, carte… (voir méthodologie).

Pour segmenter leurs clients selon leurs besoins et leur pouvoir d’achat, 23 acteurs proposent plus d’une offre avec carte en 2023. Seuls Green-Got et Compte CO2 n’en ont qu’une. Ils en proposent en moyenne trois, et jusqu’à six pour Revolut depuis le lancement d’Ultra en juin, facturée 45 euros par mois (annoncée comme une offre de bienvenue et qui devrait passer à 55 euros par mois à terme). En se positionnant au-delà de l’offre Metal (17 euros par mois), le challenger entend cibler les actifs aux revenus importants à la recherche d’un style de vie plus luxueux”.

Quels modèles de tarification ?

Le modèle payant (avec une facturation mensuelle ou annuelle, et/ou avec des frais de souscription pour la commande de carte) domine toujours, puisqu’il représente 79 % des offres étudiées en 2023. Les offres gratuites sous conditions reculent – de 19 à 14,5 % – tandis que celles gratuites, où tous les produits et services sont tarifés à la pièce, quoique toujours marginales,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les offres des acteurs de la banque numérique

Le classement des néobanques et banques en ligne qui ont le plus de clients en France

Comment Lydia a fait sa mue en 2023