TEST 15 JOURS

AXA réunit valeur et gouvernance dans sa stratégie data et IA générative

La chief data officer d’AXA France, Chafika Chettaoui, déploie une nouvelle stratégie des données. L’occasion notamment de repenser la gouvernance, qui bascule sur un modèle de décentralisation gouvernée. Le rouage essentiel : une communauté de data leaders dans les métiers.

Par Christophe Auffray. Publié le 19 décembre 2023 à 11h56 - Mis à jour le 22 décembre 2023 à 15h29
AXA France

La gouvernance des données a longtemps constitué un pan à part des politiques data des organisations, et encore plus sans doute dans les secteurs régulés comme la banque et l’assurance. En effet, la gouvernance visait essentiellement à répondre à des obligations réglementaires, se résumant dès lors à un poste de coûts et à des contraintes. Une inflexion s’est toutefois amorcée, et notamment au sein d’AXA. “Il y a dix ans, je n’avais pas le droit d’utiliser le terme de data gouvernance. On pouvait presque le qualifier de tabou tant le sujet était perçu comme exclusivement administratif ou associé à une obligation réglementaire”, note Chafika Chettaoui, qui a intégré AXA France en tant que chief data officer en septembre 2022, en provenance de Suez.

La donne aurait donc changé à présent. Et pour la CDO, l’intelligence artificielle a indéniablement contribué à ce mouvement. “Les entreprises ont acquis une meilleure compréhension de la nécessité de disposer de données, et d’une data de qualité, pour développer leurs usages de l’IA”, estime la dirigeante. Les ambitions en matière d’IA, et encore plus actuellement d’IA générative, ont donc replacé la gouvernance à son rang de fondation d’une stratégie d’entreprise. “Je n’éprouve plus d’appréhension à aborder le thème de la gouvernance. Et je pense que l’IA en est une des explications”, souligne Chafika Chettaoui.

Ce n’est cependant pas la seule. La gouvernance elle-même a fait l’objet d’une refondation. “Auparavant, dans les organisations, le data gouverneur n’entretenait aucun lien avec la partie analytics. Vous aviez deux fonctions distinctes : le data gouv officer et le chief analytics officer”, poursuit la CDO. Cette frontière étanche entre les usages des données et la gouvernance conduisait à initier des actions sans objectifs de création de valeur.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les risques liés à l'IA émergent rapidement

Logo d'AXA

En Espagne, AXA reconnaît le droit des salariés à être informés sur l’usage de l’IA

Le Crédit Mutuel Arkéa publie en open source un modèle d’IA générative

Ant recourt à l’IA générative pour améliorer ses services financiers

ZhongAn veut installer l’IA générative dans le secteur de l’assurance