TEST 15 JOURS

DSP3/RSP1: une opportunité de réparer le système de paiement européen

Des retards historiques et une grande marge d’interprétation des textes laissée aux États membres ont fait de la DSP2 une occasion manquée pour faire basculer le secteur bancaire européen dans une nouvelle ère. En juin 2023, Bruxelles a présenté ses plans pour corriger la trajectoire. Josy Soussan, Head of Policy & Government Relations - Europe chez Klarna, livre en exclusivité à mind Fintech son analyse. 

Par Contribution externe. Publié le 22 novembre 2023 à 15h27 - Mis à jour le 22 novembre 2023 à 15h27
Josy Soussan

L’avenir du secteur bancaire promettait aux consommateurs le contrôle de leurs données financières en leur permettant de changer de services bancaires d’un simple clic. L’effet de concurrence obligerait les banques à améliorer leurs services et à réduire leurs frais pour s’accrocher à des consommateurs de plus en plus exigeants. Cela a fonctionné dans le secteur des télécom et de l’énergie, alors pourquoi pas dans le secteur bancaire ?

C’était l’ambition de la 2ème Directive Européenne sur les Services de Paiement (DSP2) en 2017, ainsi que le cadre de l’Open Banking. Et si elle a certainement permis de sécuriser davantage les paiements, elle n’a pas réussi à tenir la promesse initiale d’un marché des données financières véritablement ouvert.

Parmi les obstacles auxquels le secteur se confronte toujours,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind