TEST 15 JOURS

La filière des dispositifs médicaux dresse son panorama

Le Syndicat national de l’industrie des technologies médicales (Snitem) a présenté le 5 janvier son panorama de la filière industrielle des dispositifs médicaux en France. Cette étude bisannuelle révèle le dynamisme du secteur en termes de croissance. Mais ce dernier accuse une baisse significative de son nombre d’entreprises. En cause, notamment, le cadre réglementaire particulièrement contraignant. 

Par Romain Bonfillon. Publié le 06 février 2024 à 18h02 - Mis à jour le 06 février 2024 à 18h02

Après la période Covid, comment vont les entreprises du dispositif médical ? C’est à cette question qu’a dû répondre Dominique Carlac’h, présidente de D&Consultants, lorsqu’elle s’est vue confier par le Snitem et pour la quatrième fois, une nouvelle étude bisannuelle sur cette filière industrielle (le dernier panorama avait été présenté le 11 février 2022). 

La structuration du secteur n’a pas fondamentalement changé, note Dominique Carlac’h, mettant en avant les principaux chiffres qui le caractérisent : 

• 32,5 Mrds de chiffre d’affaires, dont 10,6 Mrds à l’export. 

• 1 393 entreprises recensées (90 % ayant une activité exclusivement DM). 

• 93 % de PME. 

• Près de 84 000 emplois directs, près de 100 000 en incluant la sous-traitance.

Une croissance à plusieurs vitesses

Après une baisse significative pendant la période Covid (entre 2019 et 2021), le chiffre d’affaires réalisé sur le marché national continue de croître, de même que celui réalisé à l’export. “Le fait que la croissance du CA soit plus forte sur le marché national qu’à l’export est par contre une première”, note Dominique Carlac’h, précisant que phénomène est à la fois “dû au rattrapage post-Covid des ventes en France et à une forte croissance sur les diagnostics in vitro. Plus de la moitié des entreprises déclarent commercialiser des DM à usage individuel et consommable.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind