TEST 15 JOURS

[Info mind Media] L’ensemble de l’industrie des contenus et de la culture française s’allie pour peser dans le lobbying sur l’AI Act

Selon nos informations, les principales organisations représentatives de l’édition, des médias, de l'audiovisuel, du cinéma et de la musique (éditeurs, auteurs, producteurs, ayants droit…) vont demander au gouvernement de revoir sa position et mieux défendre leur droit d’auteur et droit voisin face aux outils d’intelligence artificielle générative lors des négociations du trilogue qui ont lieu pour le projet de réglementation européenne. 

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 29 septembre 2023 à 18h31 - Mis à jour le 29 septembre 2023 à 23h28

Le lobbying s’accélère autour de l’AI Act à quelques mois de sa finalisation. Et, fait notable dans un univers où les intérêts sont souvent divergents, les différents organismes de gestion, professions et métiers des industries culturelles font cause commune pour défendre leurs intérêts liés à la propriété intellectuelle. 

Dans une lettre commune, dont mind Media a eu connaissance mardi 26 septembre dans une version aboutie et qui est adressée au gouvernement, des dizaines d’associations représentatives de l’édition de livres et de médias, les principaux organismes de gestion collective (OGC) des artistes, auteurs, compositeurs, interprètes, mais aussi les producteurs et les acteurs des industries du divertissement vont demander au gouvernement d’intervenir plus activement et de reconsidérer sa position dans les négociations européennes autour de l’AI Act. L’échéance approche : les réunions de travail vont s’enchaîner et le texte final de ce nouveau règlement européen qui doit encadrer l’intelligence artificielle pourrait être arrêté par le trilogue fin 2023. 

Edition, presse, musique, cinéma, théâtre, artistes… toutes les familles du secteur de la culture veulent peser ensemble. L’initiative se veut extrêmement large.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Analyses Confidentiels

[Info mind Media] Le Geste appelle l'Etat à intervenir pour réguler le crawling des outils d'IA générative

Dossiers

Comment les professionnels de la publicité envisagent l’usage de l’intelligence artificielle générative

Plus d'une vingtaine d’éditeurs d’information français bloquent le robot crawler de ChatGPT ou Google sur leurs sites

IA générative : Microsoft annonce prendre en charge les risques juridiques liés à Copilot

IA générative : 78 % des grandes marques l’intègrent à leur stratégie marketing 

ChatGPT utilise désormais les nouveaux contenus publiés sur le web

Aux Etats-Unis, un procès arbitrera entre droit d'auteur et innovation des IA génératives

L’Arcom lance une mission sur l’IA générative

IA générative : le secteur adtech amorce des premiers cas d’usage

Le gouvernement installe le comité interministériel sur l’IA générative

L’Autorité de la concurrence britannique pose ses principes pour réguler le marché de l’IA

IA générative : les éditeurs d’informations américains attendent “des milliards”

Onclusive veut remplacer 50 % de ses effectifs en France par l’intelligence artificielle

Analyses Entretiens

Jérémy Lamri (Tomorrow Theory) : “Les managers devront sensibiliser en permanence les collaborateurs et les challenger sur la façon dont ils utilisent l’IA générative”

Aux Etats-Unis, des syndicats de journalistes veulent encadrer l’usage de l'IA dans les rédactions