TEST 15 JOURS

Jean-Louis Pelé (Groupe Nice-Matin) : “Nous visons une progression de nos revenus de 15 % en 2023”

Ancien directeur général de L'Equipe, Jean-Louis Pelé est PDG du groupe Nice-Matin depuis mars 2021. Xavier Niel, qui a acquis il y a trois ans le groupe, qui perd alors 5 millions d'euros par an, lui a donné pour mission de rétablir sa situation financière et de le transformer. Réorganisation des activités, diversification des offres, nouvelle application mobile transverse, imprimerie commune avec La Provence… Jean-Louis Pelé dresse pour mind Media un premier bilan et évoque ses nouveaux projets.

Par Charlène Salomé et Jean-Michel De Marchi. Publié le 06 juin 2023 à 13h33 - Mis à jour le 08 juin 2023 à 16h50

Vous avez pris la direction générale du groupe Nice-Matin il y a deux ans dans un contexte social et économique difficile pour le titre. Quelles ont été les premières décisions prises ?

Je suis arrivé en mars 2021 dans un contexte un peu particulier, c’est vrai. Xavier Niel venait de racheter le groupe Nice-Matin (Nice-Matin, Var-Matin et Monaco-Matin) et quand je suis arrivé, le titre était en redressement judiciaire. On en est sorti depuis juillet 2022. Le premier travail engagé à consister à transformer l’entreprise, notamment en termes d’organisation. C’est passé par un certain nombre de départs, qui étaient inévitables, mais qui ont apporté des résultats : l’entreprise est revenue à l’équilibre fin 2022. Puis le travail de transformation a surtout consisté à relancer l’activité de la régie. Il y a eu beaucoup de changements en termes de management et de direction de la régie, avec la création de nouvelles offres et activités, comme notre agence d’influence marketing. Nous avons été les premiers dans la PQR à créer une telle agence ; elle rapporte aujourd’hui un chiffre d’affaires non négligeable. 

Jean-Louis Pelé

2021 PDG, Groupe Nice-Matin

2018 Directeur général, L’Equipe

2016 Directeur délégué en charge des affaires sociales et industrielles, Groupe Amaury 

Avant de rejoindre Nice-Matin, vous avez dirigé L’Equipe. Quelles sont les similitudes et les différences constatées entre ces deux entreprises ? 

Ce sont deux groupes totalement différents. L’Equipe est un média qui était en position de monopole sur son activité, ce qui n’est plus vraiment le cas aujourd’hui puisqu’il est attaqué de toute part, notamment par des acteurs du digital. A L’Equipe, j’ai dû faire face à de gros enjeux de transformation et à une forte puissance syndicale et un immobilisme qui n’ont pas toujours été faciles à gérer.…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Ouest-France lance des offres d'abonnement "solidaires" pour créer du lien avec ses lecteurs

Analyses Confidentiels

[Info mind Media] Un nouveau client pour le CMS du Monde

EBRA lance une offre numérique payante pour les entreprises en Rhône-Alpes

Le groupe Nice-Matin va développer des événements "citoyens"

Analyses

La nouvelle chaîne TV du Figaro veut concurrencer BFMTV en Ile-de-France

[info mind Media] Le Figaro ouvre des bureaux en régions pour étoffer sa couverture locale en ligne

Le Figaro réfléchit déjà à s’étendre davantage en régions

Mouvements gratuit

Aurélien Viers devient directeur de la rédaction de La Provence

Analyses Dossiers

Abonnements numériques (1/2) : les lecteurs sont de plus en plus difficiles à convaincre

Entretiens

Edouard Coudurier (Groupe Le Télégramme) : "Nous souhaitons faire des acquisitions dans de nouvelles activités médias"

Diverto vise 2 millions de VU mensuels en 2023

366 s’associe à Digiteka pour la commercialisation de la vidéo instream de la PQR

20 Minutes lance sa chaîne de télévision d’information

La newsletter d’information locale L’Essentiel est lancée à Lyon

Marc Feuillée
Entretiens

Marc Feuillée (Le Figaro) : "La loi sur les Droits voisins doit être amendée par le législateur"