TEST 15 JOURS

mind Media Day : comment recréer du lien et de la valeur dans les médias et la publicité

La confiance dans les médias et la publicité était au cœur de la troisième édition du mind Media day, organisé par mind Media le 20 mars au théâtre de la Madeleine, à Paris, et qui a réuni plus de 300 personnes. Une troisième édition particulière, puisqu’elle s’est inscrite dans le cadre des États généraux de l’information. Lancés par Emmanuel Macron en octobre 2023 et pilotés par un comité indépendant, ils visent à "protéger l’information libre face aux ingérences " et "pérenniser le financement de l’information libre indépendante ".

Par Clémence de Ligny, Raphaële Karayan et Jean-Michel De Marchi. Publié le 22 mars 2024 à 16h45 - Mis à jour le 05 avril 2024 à 16h32

Avec l’accélération de la circulation de l’information et l’essor des réseaux sociaux, la question de la confiance dans les médias et la publicité est devenue centrale pour les acteurs du secteur. Et pourtant, cette confiance s’érode. Selon le baromètre 2023 sur la confiance des Français dans les médias, réalisé par Kantar Public – onepoint pour La Croix et pour ne citer qu’un chiffre, 57 % des Français considèrent qu’il faut se méfier de ce que dit la presse sur les grands sujets d’actualité. Soit trois points de plus par rapport à janvier 2023. 

Crise de la confiance : le rôle des médias et les fondamentaux du journalisme

Les causes sont multiples, interconnectées, accrues par “la fragmentation des publics et la polarisation des débats par des plateformes qui privilégient l’engagement émotionnel à la nuance et au temps de la vérification “, pour reprendre les termes d’Estelle Cognacq, directrice adjointe de France Info.

“Les plateformes sont aujourd’hui un vecteur massif de diffusion de nos médias”, regrette Laurent Mauriac, président de Briefme et co-président du Spiil, syndicat de la presse indépendante d’information en ligne. “Or, le rapport est déséquilibré. Nous sommes sous l’emprise d’algorithmes opaques qui favorisent les contenus clivants et mettent à mal le débat démocratique”. À cela s’ajoute l’émergence de l’IA et les risques de création et de diffusion de fake news et de deepfakes. 

Standardisation de l’information, reprise des médias sans vérification, course à la rapidité, manque de transparence… Tous deux reconnaissent toutefois la responsabilité des journalistes dans cette crise de confiance et défendent la nécessité de réduire la distance perçue entre la presse en “revenant aux fondamentaux”, comme la transparence des méthodes de travail, la vérification des faits, l’investigation ou le reportage de terrain. …

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Corinne Mrejen

Le SRI publie les premiers résultats du Sustainable digital ad trust 

Etude 366-Kantar : les Français attendent des médias plus de sujets sur le pouvoir d’achat

Publicité TV segmentée : M6 Publicité va nouer des accords avec des groupes médias régionaux

Analyses Dossiers

Abonnements numériques (1/2) : Le nombre d’abonnés numériques aux sites d’information français a augmenté de 8 % en 2023

Analyses

Google demande une clarification de la loi sur les droits voisins

Le think tank de Publicis Media consacré à la publicité responsable s'attaque à sa dimension citoyenne 

Accord Le Monde-OpenAI : Louis Dreyfus explique son choix