TEST 15 JOURS

Pourquoi les éditeurs s’équipent progressivement de CDP

Plusieurs médias, dont CMI France et Le Monde, ont récemment déployé des customer data platforms. Au départ cantonnée aux régies publicitaires, l’utilisation de plateformes de collecte, de gestion et d’activation des données se généralise côté éditeur, dans un contexte de développement des abonnements numériques et de restriction sur le ciblage utilisateur. 

Par Paul Roy. Publié le 10 mars 2023 à 11h12 - Mis à jour le 11 mars 2023 à 8h25
Les points clés
La bascule des médias vers un modèle de l’abonnement les pousse à s’inspirer des pratiques et outils des e-commerçants.
Ces projets naissants chez plusieurs éditeurs s’avèrent coûteux et nécessitent des compétences variées.
Les cas d’usage sont les mêmes qu’un outil CRM classique, mais permettent d’impliquer davantage la régie, et d’être plus autonome dans la composition et l’activation des segments.

Depuis trois ans, les projets de DMP / CDP nouvelle génération se sont multipliés chez les régies des principaux éditeurs d’informations français, à la fois pour prendre au mieux le virage du marché sur le tracking utilisateur, mais aussi pour se passer des solutions des acteurs du cloud marketing (Adobe,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Analyses Dossiers

Abonnements numériques (1/2) : les lecteurs sont de plus en plus difficiles à convaincre

Abonnements numériques (2/2) : après la conquête, l’augmentation des revenus par abonné ?

Confidentiels

[Info mind Media] Ouest-France reconduit Taboola pour six ans

Les Français sont abonnés à quatre services en ligne en moyenne

Axel Springer se prépare à stopper les éditions papier de Bild et Welt

Etudes

[Étude] E-mailing, analytics, CMS, paywalls… Quels sont les choix technologiques des éditeurs français ?

Entretiens

Vicente Ruiz Gomez (El Mundo) : "La monétisation des podcasts est encore une réelle difficulté"