TEST 15 JOURS

TENDANCES 2024 – Financements : le retour à la raison

mind Health décrypte 10 tendances qui marqueront l'année 2024. Après des années fastes (2020 et 2021) marquées par un boom des financements en santé numérique, l’année 2022 a été vécue par l’écosystème comme un brusque retournement de conjoncture, qui s’est confirmé en 2023. Plus profondément, la faiblesse des investissements et la prudence des VCs marque, pour beaucoup d’experts, le début d’un nouveau cycle, plus connecté à la réalité/solvabilité des start-up en santé numérique.

Par Romain Bonfillon. Publié le 16 janvier 2024 à 5h05 - Mis à jour le 18 janvier 2024 à 18h01

Signaux forts/faibles :

La situation économique en France continue à être marquée par de faibles investissements, en témoigne le dernier baromètre trimestriel de mind Health qui révèle qu’entre le 1er juillet et le 30 septembre 2023, seulement neuf start-up françaises en santé numérique ont levé des fonds (pour un montant total de 55 M€). 

Selon Franck Mouthon, président de France Biotech, “nous assistons à une concentration du financement sur des projets à plus haute maturité”. Pour le représentant de la filière healthtech française, “cela signifie que le profil de risque de la part des investisseurs a évolué depuis 2020/2021. Les montants, lorsqu’ils sont investis, peuvent être très significatifs, les partenariats industriels témoignent aussi d’un dynamisme de l’investissement sur la partie R&D, mais il y a une raréfaction globale du financement, partout dans le monde. Les investissements se font sur quelques projets, soit parce qu’ils représentent une rupture technologique profonde, soit parce que leur plan de développement est avancé, leur profil de risque est donc bas. Et de conclure : “cette tendance va se poursuivre en 2024”. 

Outre-Atlantique, dans la continuité de l’année 2022 (marquée par une vague de licenciements et un ralentissement des investissements en e-santé),…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Année par année, les principales levées de fonds des start-up de l'e-santé

Santé numérique : un marché mondial en repli sur le troisième trimestre

Financement de la santé numérique : toujours faible mais stabilisé