TEST 15 JOURS

Abonnements numériques (2/2) : après la conquête, l’augmentation des revenus par abonné ?

Le ralentissement de la croissance des abonnements numériques, mis en évidence dans le premier volet de notre étude, oblige les éditeurs d’informations à se concentrer davantage sur la valeur générée. Segmentation, “premiumisation”, augmentation des tarifs… tous adoptent des stratégies de plus en plus spécifiques à leurs audiences. 

Par Paul Roy et Aymeric Marolleau. Publié le 10 mars 2023 à 17h57 - Mis à jour le 18 janvier 2024 à 17h02

Une cinquantaine de titres d’information français, issus de la PQN et de la PQR, des pure players, des magazines et hebdomadaires, ont partagé avec mind Media le nombre de leurs abonnés purs numériques. Tout additionné, cela représente 2,4 millions d’abonnements fin 2022. Nous estimons qu’ils n’en avaient qu’environ 650 000 en 2016.

La croissance a donc été importante ces six dernières années, mais elle marque le pas depuis deux ans, comme l’a montré le premier volet de notre étude. Comment les éditeurs tentent-ils de s’adapter à cette nouvelle donne grâce à l’évolution de leurs offres (segmentation,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Analyses Dossiers

Abonnements numériques (1/2) : les lecteurs sont de plus en plus difficiles à convaincre

Le classement des éditeurs français qui ont le plus d'abonnés purs numériques

Les Français sont abonnés à quatre services en ligne en moyenne

Le Monde a augmenté d’un euro le tarif mensuel de ses offres d'abonnement numérique

Marc Feuillée
Entretiens

Marc Feuillée (Le Figaro) : "La loi sur les Droits voisins doit être amendée par le législateur"

L'évolution du nombre d'abonnés purs numériques des principaux sites d'information français