TEST 15 JOURS

Les médias en ligne grand public indépendants peinent à se développer

15 ans après l'apparition sur le numérique des premiers sites d'informations non adossés à des grands groupes, Mediapart fait figure d'exception au sein d’un secteur sous financé où se côtoient beaucoup de petites structures fragiles. Au point de devoir s’appuyer pour une partie d'entre eux sur des aides à la presse et les dons. Nous avons interrogé Mediapart, Médiacités, Arrêt sur Images, Briefme, Streetpress et Les Jours pour dresser un état des lieux du secteur et de leurs activités. Leur discours est unanime : les tensions économiques sont fortes et ils s'estiment toujours victimes d'une distorsion de concurrence vis-à-vis des groupes de presse.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 26 janvier 2024 à 14h44 - Mis à jour le 29 janvier 2024 à 14h25

Mediapart, l’arbre qui cache la forêt dans la presse en ligne indépendante généraliste ? Le site cofondé par Edwy Plenel en 2008 dépasse ces dernières années les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel et est très rentable. Avec 20,8 millions d’euros de bénéfices cumulés entre 2012 et 2022, dont la moitié sur les trois derniers exercices publiés (2020-2022), ses résultats ont de quoi faire envie à de nombreux médias de la “vieille presse”.

Mais derrière Mediapart, peu de réussites sont visibles. Une première génération de pure players créés avant 2010, à portée locale ou nationale, sur un modèle gratuit ou payant, ont périclité : Owni, Rue89, Dijonscope, Télescope d’Amiens, Carré d’info… la poignée qui ont survécu – Mediapart, Arrêt sur Images, Slate.fr – ont été rejoints par une nouvelle vague de projets, essentiellement entre 2010 et 2016 : Streetpress, Médiacités, Briefme, Les Jours, Arrêt sur Images ou Marsactu, et plus récemment des sites comme Le Poulpe, Disclose ou Blast.

Le secteur est foisonnant : le Spiil, le syndicat des médias en ligne indépendants, revendique aujourd’hui 270 éditeurs adhérents – dont Frontline Media, société éditrice de mind Media. Certains sont tournés vers les professionnels, avec une économie très particulière (Contexte, Indigo Publications, Satellifacts…), mais l’essentiel d’entre eux sont grand public : beaucoup de ceux-là connaissent des difficultés dans leur développement, malgré des positionnements très identifiés des offres éditoriales originales, parfois huit à douze ans après leur création.

Des économies très fragiles

L’ensemble des structures éprouvent des difficultés à trouver des modèles pérennes,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Confidentiels

[Info mind Media] Le groupe Le Monde met en place une charte sur l’IA générative

Confidentiels

[Info mind Media] 220 000 abonnés à Mediapart fin 2023

Analyses

2024, année charnière pour 20 Minutes

Analyses Confidentiels

[Info mind Media] Subscribe with Google va être ouvert à de nouveaux médias en France

Entretiens

Benjamin Fabre (Datadome) : “Les robots représentent souvent plus de 50 % du trafic des sites médias”

Analyses Dossiers

Quelles stratégies d’activation promotionnelle avec la digitalisation des prospectus ?

Une partie de la presse indépendante propose de durcir les règles de concentration des médias

Le Fonds pour une presse libre, Mediapart et des médias indépendants lancent leurs propres États généraux

Analyses Dossiers

Text-to-speech (1/2) : les outils s'installent dans le paysage média français

Analyses Dossiers

Text-to-speech (2/2) : les éditeurs d'informations dressent un premier bilan satisfaisant

12 % de rentabilité pour Mediapart en 2022

Analyses Dossiers

Abonnements numériques (1/2) : les lecteurs sont de plus en plus difficiles à convaincre

Confidentiels

[Info mind Media] Télérama a multiplié par dix la prise de souscriptions numériques lors de ses “portes ouvertes”

Analyses Dossiers

Abonnements numériques (2/2) : pour conquérir de nouveaux abonnés, des offres de plus en plus segmentées

Le volume d'abonnés à Mediapart en léger retrait en 2021

Entretiens

Stephen Dunbar-Johnson (The New York Times) : "Notre stratégie repose sur la qualité de notre journalisme, la fluidité de notre technologie et la connaissance de nos clients"

Tribunes gratuit

"L'indépendance des médias est un défi juridique mais aussi financier"

Entretiens

Denis Olivennes (Libération) : "Nous devrions pouvoir disposer de 25 millions d'euros pour financer notre plan de développement pour trois ans"