TEST 15 JOURS

John Cosley (Microsoft Advertising) : “Nous voulons innover pour les consommateurs, les annonceurs et les éditeurs”

Microsoft affiche des ambitions dans la publicité et a largement investi dans la société OpenAI, éditrice du logiciel ChatGPT. mind Media a interrogé John Cosley, global brand marketing director de la division publicitaire du groupe. Il détaille de quelle manière seront intégrées les capacités d’IA générative au sein de l’offre publicitaire et comment cela s’inscrit dans la démarche plus globale du groupe.

Par Paul Roy. Publié le 23 juin 2023 à 17h11 - Mis à jour le 04 septembre 2023 à 17h08

Quels sont les domaines d’application que vous envisagez pour le marketing et la communication et plus spécifiquement pour Microsoft Advertising ?

Dans les quatre mois suivant le lancement de la nouvelle version de Bing en février 2023, nous avons organisé une série de séances de prospective avec les clients pour les aider à comprendre la technologie et imaginer ce que nous pourrions faire avec, ce qui nous a permis d’élaborer notre stratégie et notre feuille de route. Nous voulons investir là où ils peuvent en tirer le plus de valeur, dans trois domaines principaux. D’abord en réimaginant l’expérience et les formats publicitaires tels qu’ils existent aujourd’hui autour de nombreux objectifs : comment les rendre plus interactifs, plus engageants via le chat, ou encore proposer une nouvelle manière de faire des achats.

Le deuxième domaine concerne la création de contenu,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Analyses Entretiens

Jeff Katzin (Bain & Company) : Intelligence artificielle générative : “Seules les applications qui permettent à l'entreprise de se différencier vaudront la peine d'être explorées”

Entretiens

Martin Sorrell (S4 Capital Group) : “L’intelligence artificielle générative va bouleverser les relations dans l’entreprise”

Analyses Entretiens

Pierre Calmard (Dentsu France) : "Les directions des achats chez l'annonceur ont souvent trop de poids au détriment des directions marketing"