Rana Plaza, 5 ans après

C'était il y a bientôt 5 ans. Le 24 avril 2013, l'immeuble de 8 étages de Rana Plaza au Bangladesh s'écroulait, 1134 morts étaient retrouvés dans les décombres ainsi que 2000 blessés. A l'époque, l'affaire avait fait grand bruit et les nombreux donneurs d'ordre européens et américains s'étaient sentis obligés d'intervenir. Un plan quinquennal avait été mis en place. Il arrive à expiration au mois de mai*. C'est donc l'heure du bilan. L'objectif fixé a-t-il été atteint? Les intervenants doivent-ils faire leurs valises? Reste-t-il des taches à accomplir? Ces différentes questions ont été débattues à la fondation Ford de New York. Elles font aussi l'objet d'une exposition intitulée "le prix de nos vêtements" au musée Perlman à Northfield dans le Minnesota.

Par . Publié le 12 avril 2018 à 11h12 - Mis à jour le 12 avril 2018 à 15h42

Deux organisations ont été crées après la catastrophe du Rana Plaza. L’Alliance for Bangladesh Worker Safety a été financée par les grands américains Gap, WalMart, Target…L’Accord on Fire and Building Safety in Bangladesh (v. dépêche n°130323) a lui été soutenu par 220 entreprises européennes, des syndicats et quelques américains. Côté français,  …

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.