Philippe Muhr, Intersport : “L’IA générative, intégrée au début de la discussion dans le bot, permet de mieux évaluer les besoins et a dopé la conversion”

À l’occasion de 1to1Monaco, Philippe Muhr, directeur e-commerce d’Intersport France, a livré en exclusivité à mind Retail ses priorités de transformation et les résultats de l’intégration de l’IA générative dans la relation client, menée avec Iadvize. Prochaine étape : son intégration dans les outils vendeurs en magasin.

Par Sophie Baqué. Publié le 14 mars 2024 à 19h11 - Mis à jour le 04 avril 2024 à 14h41

L’année 2023 a été bonne pour Intersport. Quels en sont les chiffres clés ?

Certes, 2023 a été plus complexe que les années précédentes, mais le sport a un peu moins souffert que d’autres secteurs. La coupe du monde de rugby a été un temps fort important : en France, Intersport a atteint 15 % de part de marché “online” sur la catégorie du rugby l’année dernière. L’e-commerce a aussi été en croissance continue, avec des ventes à + 12 % par rapport à 2022. Nos adhérents, qui sont nos actionnaires, voient l’e-commerce comme un apporteur d’affaires, grâce au modèle de “ship from store” que nous avons bâti. Chez Intersport, la quasi-totalité des ventes en ligne partent des magasins : 97 % des commandes Internet sont expédiées par les magasins. 

Quelle était la part des ventes en ligne dans l’activité totale ? 

Elle est relativement stable, à 10 % environ en France. Mais elle varie selon les catégories : elle est à 5 % sur certaines catégories et à 20 % sur les produits électroniques,…