TEST 15 JOURS

UE : le Conseil s’apprête à détricoter la présomption de salariat pour les travailleurs des plateformes

Les ministres du Travail européens se réunissent le 12 juin, sous l’égide de la présidence suédoise, pour adopter leur position sur la directive travailleurs des plateformes. Si elle est adoptée, les négociations pour un compromis entre co-législateurs se baseront sur des textes très éloignés. Selon un texte préparatoire, que mind RH s'est procuré, une majorité d'États membres propose une présomption de salariat qui ne soit pas obligatoire.

Par Antoine Piel. Publié le 09 juin 2023 à 11h07 - Mis à jour le 09 juin 2023 à 11h25

Dans le microcosme de Bruxelles, le doute demeure. Une majorité qualifiée sera-t-elle trouvée le 12 juin au sein du Conseil emploi et politiques sociales pour ouvrir au plus vite des négociations qui s’annoncent disputées ? Si ce n’est pas le cas, la fenêtre de tir se réduirait sérieusement alors que les travaux du Parlement se clôtureront début 2024 avant les élections européennes de juin. La position de la France devrait être décisive, entre les indécis, les réticents et ambitieux ayant déjà instauré des protections pour les chauffeurs et livreurs de repas (Espagne en tête).…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.